La preuve

Création et mise en scène : Mathias Varenne / Le Brass, Centre Culturel de Forest, 2014

/ Festival Emulation, Théâtre de Liège, 2015 (prix du jury international et prix jeune public)

 

Voyage entre installation plastique, théâtre, mouvement, attentat, performance et school-shooting, ce spectacle vous invite à un road-movie aux parfums troubles d’adolescence. Jouer avec le public et tester les limites constituent les deux enjeux de cette création résolument plurielle, à la croisée des univers de David Lynch, de Dennis Cooper, de Gisèle Vienne et du cinéma US façon eighties. La Preuve assume ses références telle une œuvre générationnelle. Vous ferez la rencontre d’un adolescent qui dit « Je t’aime », de Mallory et Myckey de Natural Born Killer, d’adolescents perdus dans la forêt, de poupées asexuées, de Frank l’ami imaginaire – tout droit sorti du film Donnie Darko, lapin devenu ours. Il y a aussi des couleurs, beaucoup de couleurs, des nuages de pigments bleus et rouges qui deviendront sanguins. Et puis, des dos nus et lascifs qui se laissent regarder et qui se frôlent, des bouches qui s’embrassent, des corps offerts et dangereux qui transpirent, des corps vivants, forts, beaux, sexués, sexuels. Un univers sulfureux où le meurtre pourrait devenir une preuve d’amour.

Avec Miguel Do Vale et Nathanaëlle Vandersmissen
Assistante à la mise en scène : Judith Ribardière
Scénographie : Clément Losson / Son et vidéo : Damien Petitot _ Poupées : Damien Petitot et Claire Williams